La Commune de Soissons, Vol. 1 (Classic Reprint)

La Commune de Soissons, Vol. 1 (Classic Reprint)

Book Title: La Commune de Soissons, Vol. 1 (Classic Reprint)

Author: Aleksandr Solzhenitsyn

Format: Paperback | 478 pages

Publication Date: 02 Nov 2018

ISBN-13: 9780243988143

Excerpt from La Commune de Soissons, Vol. 1 Ces deux faubourgs étaient les plus importants. Mais Cabaret en compte cinq autres 3, dont deux ont eu de tout temps une cer taine importance. D'abord celui de Crise, où, prétend l'historien soissonnais, se trouvait le palais des anciens rois gaulois dont on voit encore des vestiges Il occupait toute la partie qui se trouve a la droite du chemin de saint-crépin - le-grand jusqu'au moulin de l'evèque, et était défendu par-devant par la rivière de Crise et séparé de la plaine d'ourscamps par un large et profond fossé, dont, au XVIII° siècle, il existait encore une partie. Ce faubourg s'est de nos jours complètement agrégé à la ville démunie de ses remparts. Le faubourg Saint - Christophe tire son nom d'une petite église paroissiale détruite au xv° siècle. Très étendu aujourd'hui, il fut peu considérable dans les temps anciens, et, a l'époque de Cabaret, il comptait seulement 18 habi tants 4; c'est qu'il bordait du côté du nord le faubourg de Saint Léger, et du côté du sud celui de Saint - Remi. Les deux derniers, de mème que le faubourg de Crouy, qui apparaît dans la vie de saint Médard 5, ont vu leur nom disparaître 6, en mème temps d'ailleurs que s'étendait dans leur direction la ville enfin débar rassée de l'entrave de ses murs. About the Publisher Forgotten Books publishes hundreds of thousands of rare and classic books. Find more at www.forgottenbooks.com This book is a reproduction of an important historical work. Forgotten Books uses state-of-the-art technology to digitally reconstruct the work, preserving the original format whilst repairing imperfections present in the aged copy. In rare cases, an imperfection in the original, such as a blemish or missing page, may be replicated in our edition. We do, however, repair the vast majority of imperfections successfully; any imperfections that remain are intentionally left to preserve the state of such historical works.