Essai Sur Une Maniere de Representer Les Quantites Imaginaires Dans Les Constructions Geometriques (Classic Reprint)

Essai Sur Une Maniere de Representer Les Quantites Imaginaires Dans Les Constructions Geometriques (Classic Reprint)

Book Title: Essai Sur Une Maniere de Representer Les Quantites Imaginaires Dans Les Constructions Geometriques (Classic Reprint)

Author: Chez Picthall

Format: Paperback | 156 pages

Publication Date: 14 May 2018

ISBN-13: 9780243390977

Excerpt from Essai sur une Manière de Representer les Quantités Imaginaires dans les Constructions Géométriques Le premier dit M. Llankcl qui ait enseigné la représentation des nombres imaginaires A - t Bi au moyen des points d'un plan et qui ait donné les règlcsdc l'nddi lion et de la multiplication géométriques de ces nombres, ' c'est Argand, qui établit sa théorie dans une brochure, imprimée à Paris, en 1806, sous le titre de Essai sur une manière de représenter les quantités imaginaires dans les constructions géométriques Toutefois cet écrit ne parvint à la connaissance du public qu'il la suite d'une Note insérée par j.-f. Français, dans les Annales de Ger gonne, tome jv, 1813 - 1814, page 61, et à l'occasion de laquelle Argand fit paraître deux articles dans le mème Recueil Dans ces articles, la théorie est traitée d'une maniere si complète, que l'on n'a trouvé, depuis, rien de nouveau à y ajouter; et, à moins que l'on ne vienne à découvrir quelque autre travail plus ancien, c'est Argand que l'on doit regarder comme le véritable fondateur de la théorie des quantités complexes dans le plan. About the Publisher Forgotten Books publishes hundreds of thousands of rare and classic books. Find more at www.forgottenbooks.com This book is a reproduction of an important historical work. Forgotten Books uses state-of-the-art technology to digitally reconstruct the work, preserving the original format whilst repairing imperfections present in the aged copy. In rare cases, an imperfection in the original, such as a blemish or missing page, may be replicated in our edition. We do, however, repair the vast majority of imperfections successfully; any imperfections that remain are intentionally left to preserve the state of such historical works.